Mode

La montée des marches du festival de Cannes : style et élégance sinon rien ?

Le festival de Cannes et ses styles tendance

N’en déplaise aux aficionados du tapis rouge, la montée des marches est souvent un exercice tranchant. Les critiques sans appel, la sentence immédiate sanctionnent implacablement ces quelques minutes d’exposition totale. Les actrices ayant connu un incident fashion au Festival de Cannes ne sont pas oubliées…tel Sophie Marceau en 2008 – et l’on peut déjà annoncer qu’Arielle Dombasle risque de regretter ce 12 mai 2010.

Les marches du Palais des festivals représentent, pour ces dames, un enjeu énorme, tant pour leur carrière que leur image. Qui affiche une tenue loupée sera remarquée, les looks osés feront jaser en bien comme en mal mais auront réussi leur pari, celui de faire parler…Quand à celles et ceux, qui illuminés d’une aura céleste, montent les marches en beauté, brillent éternellement avec les légendes étoilés du cinéma : Brad Pitt et Jennifer Aniston, Penelope Cruz pour Volver ou l’éternelle Brigitte Bardot…

La montée des marches transcende le tapis rouge, il n’est plus alors un simple red carpet de première. Cannes c’est l’ultime performance à la fois artistique et esthétique, la reconnaissance d’un film sélectionné et les regards internationaux braqués sur l’entrée du Palais. Pour les actrices européennes, la montée des marches aura cette saveur un peu particulière, parce qu’elles sont moins habituées aux galas que peuvent fréquenter les actrices anglo-saxonnes. Ainsi, elles ont une tendance nettement moins marquée à opter pour la robe sirène qui peut séduire comme provoquer une crise d’urticaire des plus violentes.

Bravo !

Pour les premières montées des marches de l’année 2010, il y a déjà des brillants succès : l’élégance et la sophistication sont au rendez-vous. Notamment, on retiendra Salma Hayek à la sobriété de bon ton et pointue, Cate Blanchett lumineuse dans sa robe choisie par Alexander Mc Queen lui même.

Des articles sur le même sujet  Nos meilleures idées de cadeaux personnalisés à offrir à sa tata chérie

Après une première montée un peu trop « tout », Kate Beckinsale – dans le jury – gagne en élégance et douceur avec cette robe pour la montée du 14 mai.

La jeune Carey Mulligan, avec ses airs à la Jean Seberg, dévoile les facettes d’un style bien affirmé: à la fois élégante, romantique mais toujours un peu en retenue, on aime à découvrir son joli minois dans des tenues toujours très dans le ton. Associée à cette grande maîtrise, une fraicheur hors du commun !

Osons !

« Si tu oses sans t’assumer à Cannes, tu risques de t’en souvenir longtemps » pourrait être un dicton à proposer aux prétendantes à la montée des marches du festival.

La jeune Lea Seydoux, nouvelle favorite du cinéma français recueille les hourras du métier mais côté fashion on repassera. Même si certains relèvent la performance baroque de cette robe asymétirique, on reste partagé. Trop ou pas assez, on aime tout de même les escarpins, à la ligne magnifique, la moue délicieuse de la jeune Léa, mais on a des doutes sur le jupon soubrette, même si la teinte est particulièrement bienvenue.

Dans un autre registre, on célèbre la joyeuse équipée autour de Mathieu Amalric, qui dans un grand mouvement d’énergie malicieuse, a réveillé le red carpet engourdi par tant de chastes tenues. Laissons parler les images…

A oublier !

Elsa Zylbertsien, malgré son talent d’actrice, n’a cette année, pas celui de se vêtir. La première tenue est à oublier, la seconde est sensiblement mieux mais a l’immense désavantage de ne pas vraiment lui aller.
On peut lui proposer une bonne copine ou au pire, un voyage tout inclus pour aller se reposer au frais. Personne n’est rancunier, on lui souhaite de faire mieux l’année prochaine ! Hofit Golan (photo ci dessous) n’a rien non plus à lui envier…

Des articles sur le même sujet  Qu'est-ce que le POD ?

Dans un autre registre, on préférera ne pas tenir compte des habituées du tapis rouge qui ne se démarquent pas vraiment par leur style ou leur originalité. Toutes membres du club L’Oréal, elles ont la malheureuse idée de jouer du strass, de la traine, de la chevelure laquée, ce qui bien sûr a le don de crisper les amoureuses du style. On ne nous pardonnera peut-être pas la formulation facile, mais fâcheusement, il s’avère que « trop de glamour tue le glamour ».

Elodie

Elodie

Je suis une jeune maman blogueuse. Je vous présente sur ce blog, mes découvertes, mes tests et mes envies du moment. Je parle principalement le mode, de parentalité, de bijoux et de décoration. Ce sont mes passions au quotidien.

Vous pourriez également aimer...