Ne prendre de la tendance que ce qui nous inspire

Le 21 septembre 2017

Cette année, on réinvestit nos intérieurs. Fini le total look épuré, on redonne un esprit cocoon à nos maisons tout en tenant compte de l’influence wabi-sabi : le naturel, le vieux, l’usé, le fragile s’invitent chez nous pour nous rappeler le côté éphémère de l’existence. Le mobilier fait donc la part belle au bois : vernis, huilé ou brut. Les lignes sont nettes. Le « petit meuble » est à la mode. On peut le déplacer au gré de ses envies de changement, son utilisation est multiple. Souvent très créatif, il joue volontiers l’asymétrie. La couleur s’invite par touche franches et nettes sur nos meubles. L’esprit industriel, bois et acier, est toujours de mise, tout comme le mobilier années 1950 et nordique. Les canapés et fauteuils jouent, eux aussi, la couleur et mêmes les couleurs ainsi que le mélange des matières. Les coussins portent des imprimés joyeux et surtout pas assortis. Les tissus d’ameublement jouent les effets de matières et les thèmes exotiques, ethniques et nature.

Le linge de maison favorise les matières nobles - coton, lin, laine, soie - et surprenantes - jute et bambou. Blanc et beige sont favoris. Les imprimés font l’apologie de la nature sauvage ou de la géométrie. Les jolis plaids en laine et les tapis colorés, graphiques ou ethniques réchauffent la maison. On note la présence du noir dans le linge de lit et les accessoires de la chambre à coucher.

Pour le luminaire, la tendance est à l’ampoule à filament qu’on laisse voir. Elle se décline aussi en LED. L’esprit récup’ est à l’honneur, du bois flotté à la cage à oiseau et au vieux projecteur. On trouve aussi de belles créations aériennes et ondulatoires telles que nuage, chapeau, vague, bulle.

De manière générale, la déco est très ouverte. On choisit au coup de cœur, on n’oublie pas la couleur et on mélange les genres. On inclut les objets de peu et ceux auxquels on tient et les souvenirs rapportés du Gondwaland, sans charger bien sûr.

Pour nos sols. Le parquet est toujours très apprécié : classique, vernis ou juste huilé, en version bois brut, vieilli ou coloré. Carrelages et faïences offrent de plus en plus de possibilités esthétiques. On note un timide retour de la moquette. Une place grandissante est laissée aux sols souples imitant carrelage, parquet et béton. Pour nos murs, on réserve une paroi à la couleur et à la fantaisie : papiers peints, peintures, enduits, revêtements à décors jouent les effets de matière et les reliefs. Les pigments naturels et les peintures bio ont le vent en poupe. Le béton ciré s’harmonise avec les tendances du mobilier. Les panneaux 3D à décors pierre ou bois donnent un vrai caractère à la maison.

La cuisine se personnalise. On choisit matières, formes et couleurs en fonction de qui l’on est. Les poignées s’escamotent pour laisser l’œil s’attarder sur la pureté des lignes. On ose l’asymétrie. La nostalgie est aussi tendance : carreaux à l’ancienne et vieux mobilier, accessoires style rétro.

Côté salle de bain, les vasques - en céramique, en pierre ou en matériaux composites -s’escamotent dans un meuble ou un tiroir. Elles prennent des formes étonnantes - mallette, cuvette. Les robinets se font géométriques, dissimulés dans les murs. Les parois des douches s’habillent de transparence. Les éléments sont volontiers suspendus et sans poignées et les baignoires restent éloignées des murs. La salle de bain devient conviviale avec banc ou tabouret, déco zen et éclairages intimes. Les miroirs intègrent la lumière et la musique. La baignoire s’invite dans les autres pièces de l’appartement. Rectangulaire, ronde, ovale, elle s’encastre aussi dans un meuble.

Matériaux composites. Dans toute la maison, meubles, éviers, vasques, tablettes et plans de travail se déclinent en matériaux composites haut de gamme. Résistants, efficaces et esthétiques, ils imitent à la perfection d’autres matières telles que la pierre, le cuir, le béton ciré...

Ce que l’on a retenu :
Le mix & match des styles pour que chez soi ne soit pas comme chez les autres.

Partagez cet article sur vos réseaux :