Tag Archives: architecture

Faire renaître une maison des années 60

Le 16 février 2018

Rêves d’intérieurs : édition 2014

Photos : Cécile Langlois
Textes : Cécile Fraboul

Elle a vu le jour il y a cinquante ans, elle a connu quatre propriétaires et autant de rénovations et d’extensions plus ou moins cohérentes. Devenue résidence principale, bien dans son espace et bien dans son temps, elle offre une vue imprenable sur l’horizon.

Elle a été posée sur le sol il y a cinquante ans, sans fondations, sans dalle de béton, brave sentinelle face à l’océan. Après avoir eu plusieurs vies, elle s’est glissée dans la modernité par la volonté de ses nouveaux propriétaires. De l’original, le couple a gardé l’enveloppe – un toit, quatre murs – et un salon d’hiver. Tout le reste a fait peau neuve. Fini la kyrielle de couloirs, de portes et de cloisons qui luttaient contre les courants d’air mais qui cloîtraient les occupants. Sans faire table rase du passé, la maison s’est tournée vers la nature, afin que chacun puisse profiter de la mer aussi bien dehors que dedans. Résultat : une grande pièce à vivre tout en vitres, une cuisine XXL et le blanc des murs pour répondre au bleu des flots. Sous la patte de Marc Hobon, architecte d’intérieur, les 350 mètres carrés habitables ont restitué les idées que les acquéreurs avaient glanées au cours de leurs nombreux séjours à l’étranger. Grâce à une poignée d’artisans aux conseils avisés, et en un minimum de temps, la petite maison près de la plage s’est transformée en un chez-soi sous influences, fière de son nouveau pouvoir d’attraction.

Moderniser, c’était rajeunir et adapter, c’était aussi donner aux espaces une importance qu’ils n’avaient pas il y a cinquante ans. La cuisine, avec ses paillasses aux fonctions intuitives, a été conçue pour faire naître les rencontres. Rencontres quotidiennes en famille, dès le petit déjeuner et tout au long de la journée autour du plateau central. Rencontres occasionnelles au bar, avec les amis de passage, à peine sortis de la piscine ou prêts à y plonger. Une cuisine dans laquelle personne n’est derrière les fourneaux, afin que personne ne soit isolé ou prisonnier d’une tâche.

Vivre à l’année dans une maison de bord de mer, c’est s’imaginer dedans été comme hiver. En y faisant entrer autant de lumière que possible et en jouant sur les volumes et la circulation, les nouveaux maîtres des lieux se sont assurés d’y être toujours bien. Si le rez-de- chaussée est « taillé » pour la belle saison, l’étage substitue au repli sur soi la hauteur de vue, notamment depuis la terrasse supérieure. Quant au salon d’hiver, il se prépare à traverser un autre demi- siècle.

Où que l’on soit, voir la mer

Cuisines David Bodiguel Herbignac. Tél : 02 40 19 91 91

 

Parenthèse hors du temps

Le 7 février 2018

Photos : Cécile Langlois

Textes : Valérie Samouel

Rêves d’Intérieurs – Edition 2016

En plein centre de Nantes, niché au cœur du Carré Lafayette, Les Thermes Marins de Saint-Malo ont créé Aquatonic, un centre dédié à la détente et à la remise en forme.

Trois univers sur trois niveaux se partagent les 1700 m2 de raffinement, high technology et sérénité : Aqua, détente par l’eau, Spa, beauté par les soins et Fitness, vitalité par le sport. Le cabinet d’architecture Enet Dolowy en collaboration avec l’architecte Flavie Mathiaud de « Sur un pont architecture » est l’inventeur de ce luxueux espace.

L’accueil donne la note avec une architecture intérieure aux lignes courbes et graphiques à la fois. La blancheur des murs associée au décor en brin de rotin créent une atmosphère chaleureuse et tout de suite apaisante. Ici, la lumière est partout, tout comme dans l’espace Aqua où elle s’invite à travers les grandes baies, sublimée par la mosaïque blanche et camaïeu de gris des murs. Au plafond, les rampes éclairantes relaient la lumière naturelle. Le parcours Aquatonic, avec ses 12 ateliers, s’organise autour d’une spirale, comme un tourbillon d’eau qui s’élève du bassin et fait écho à la rotondité des espaces sauna et hammam.

 

Un chemin de lumière accède aux sept cabines du spa. En traversant ce sas, on se coupe du monde extérieur, on se prépare à pénétrer un univers intimiste. Les cabines spacieuses aux plafonds étoilés sont équipées de grandes tables chauffantes. Une ambiance zen, un décor épuré où bois et carrelage dominent. Au dernier étage du complexe, une magnifique terrasse végétalisée s’offre à ceux qui aiment le soleil après l’effort. L’univers Fitness se compose d’un espace cardio-training et musculation et d’une salle de cours qui donne directement sur la terrasse. Les murs aux tons délicats sont rehaussés de jaune et de gris.

En chêne massif, tous les parquets sont l’œuvre du Parqueteur Vendéen. Dans les salles de cours et de musculation, une sous-couche absorbe les chocs. Dans les cabines de soins, à l’accueil et dans les zones de circulation, une pose collée apporte une ambiance feutrée. L’habillage des murs est de même nature.

Au travers des trois univers, un motif hexagonal de carreaux ou de dalles forme comme un trait d’union, sorte de signature Aquatonic.

    

La pierre naturelle : Intemporelle et facile à vivre

Le 27 janvier 2018

Cupa Stone, leader français de la pierre naturelle propose 360 références parmi lesquelles vous trouverez le revêtement adapté à vos sols et murs : pièce à vivre, salle de bain, cuisine, terrasse, piscine, jardins. Les produits phares de Cupa Stone ?  Stonepanel®, panneaux prémontés de pierre naturelle sur base ciment et armature, résistants aux  variations de température et labellisé (avis technique) pour la sécurité (CSTB). Décopanel, adapté à la chaleur, idéal pour poêles et cheminées. Infercoa, proche de l’ardoise, pour piquets, palis et dalles.

 

La pierre naturelle s’ennoblit avec le temps. Elle nécessite peu d’entretien et crée des ambiances chaleureuses. Les pierres Cupa Stone sont issues des six carrières du groupe et des plus beaux gisements du monde. Les experts Cupa Stone - qui sont aussi des passionnés - vous feront découvrir leur univers minéral dans leurs show-rooms de plein-air. Ils vous accompagnent et vous conseillent dans vos choix. Le site internet vous propose une formidable simulation avec application smartphone et tablette.

 

Cupa Stone à Aizenay, Thouaré-sur-Loire et Cholet

www.cupastone.fr

L’ Antre Voies

Le 23 août 2017

Photos : Cécile Langlois - Textes : Cécile Fraboul
Un reportage du magazine Rêves d'Intérieurs Loire Atlantique #11 - Edition 2015

Parce qu’il gardait d’heureux souvenirs de ses vacances adolescentes dans ce que les guides touristiques nomment « une cité de caractère », un quart de siècle plus tard, Daniel a décidé de les convoquer en jetant une ancre contemporaine dans un bout de parcelle avec vue sur mer.

Il se reconnaît à ses maisons de granit et à ses ruelles serrées les unes contre les autres : le petit port dans lequel Daniel et son épouse ont choisi de se poser était remisé bien loin dans la mémoire de Daniel, éclipsé pendant toute sa carrière professionnelle par d’autres villages du bout du monde. Proust ayant, avant lui, transformé une madeleine en axiome, il avait toutes les raisons de faire de sa vie de jeune homme en Loire-Atlantique les bases d’un retour aux sources. Quand s’est présentée cette maison sans cachet et en mauvais état qu’il pourrait écrouler sans état d’âme, l’occasion a été trop belle.

 

Détruire et reconstruire pour ne pas faire table rase du passé

Comme l’écrivent les guides et comme l’observe à la lettre le représentant des Bâtiments de France, une cité de caractère ça se respecte et ça se révère. Alors, quand Daniel et son épouse ont tenu à remplacer l’ancienne bâtisse par une habitation de bord de mer qui aurait le moins à voir avec la tradition locale, il a fallu ruser, donner des gages. David Juet, leur architecte, a trouvé la parade en coupant la poire en deux : la partie de la maison située en front de rue ne serait reconstituée à l’identique avec des matériaux admis (ardoise, pierre, et crépi) ; l’autre partie, en retrait de trois bons mètres, resterait libre de trouver son style.

Un intérieur ouvert et communicant

Le temps passé par Daniel et sa famille aux quatre coins du monde leur a laissé le goût de l’ouverture : ouverture aux autres et ouverture sur le ciel. Pour édifier le havre de leurs rêves, ils se sont rappelé les riads marocains et leur architecture vernaculaire. L’idée de s’en inspirer a fait l’unanimité. Une envie autant qu’une nécessité, en fait : sous des cieux moins cléments que ceux de la Méditerranée, créer une maison qui jouerait le rôle de puits de lumière était une judicieuse trouvaille pour pouvoir en profiter été comme hiver.

Le jeu de l’avant-garde et de l’accompli

Du patio aux terrasses aménagées au premier et au deuxième étages, des pans inclinés aux grandes baies vitrées, le couple a orienté le travail de l’architecte et, plus tard, celui des artisans, afin que l’illusion de vivre dehors laisse une seule et même impression aux occupants, en toute saison : celle d’un cocon qui rassemble autant qu’il offre la liberté. Liberté d’aller et de venir sans obstacle entre l’intérieur et le jardin. Liberté de se ménager des moments à soi en s’écartant du regard des autres. Liberté de profiter du bord de mer sans être obligé de tout prendre de lui. Bois, métal et béton millimétrique ont achevé de matérialiser le projet d’une maison facile à vivre qui, dans chaque pièce, sur chaque mur, se distingue du banal et de l’ordinaire. Au final, il y a ce que retient la mémoire et ce que garde l’histoire, celle qui continue de s’écrire quand la vie a refermé quelques chapitres.

Cheminée Caminus
Nantes. Tél. 02 40 75 25 48