A quoi ressemblent aujourd’hui les maisons au pays du soleil levant ?

Le 22 septembre 2017

Textes : César Marzougui
Un reportage du magazine Rêves d'Intérieurs Loire Atlantique #13

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les maisons japonaises s’occidentalisent. Cependant, le fier Pays du Soleil Levant a su préserver sa culture au sein de son foyer. Dans chaque intérieur nippon qui se respecte, vous trouverez toujours une petite pièce au sol recouvert de tatamis. Encore aujourd’hui, l’unité de mesure pour les pièces de la maison correspond aux dimensions de ce tapis, soit 90 cm de largeur pour 180 cm de longueur. Ce coin nostalgique de la maison permet de recevoir les invités, pour y manger, boire le thé ou dormir en installant un futon. Dans cette pièce - fermée par une porte coulissante en papier sur cadre de bois ou shoji - se trouve le tokonoma, sorte d’alcôve encastrée dans un des murs. C’est un espace sacré qui porte un autel et peut être décoré mais ne doit exercer aucune autre fonction.

 

La tendance pour la déco d’intérieur est marquée par le principe du wabi-sabi, même si tous ne la suivent pas. Wabi : simplicité, nature. Sabi : l’inexorable usure du temps. Cette philosophie s’inspire de l’esprit zen. Elle favorise les couleurs naturelles et les matériaux bruts. On laisse paraître les traces d’usure et les petits accros pour faire ressortir l’idée du temps qui passe inévitablement. Bois, pierres et galets, poterie raku...Quelques bols sur une étagère. La modestie et la sobriété s’illustrent aussi à travers les meubles dont l’utilité est aussi importante que l’esthétisme, la simplicité des lignes et le choix de matériaux simples et naturels.
La cuisine, même la plus moderne, garde ses instruments traditionnels dans une version évoluée. On trouvera un tepaniaki et un cuiseur de riz, voire même un foyer traditionnel japonais, irori.

La salle de bain est un lieu de convivialité, divisé en deux espaces : la baignoire et le coin des ablutions où se trouve un tabouret en bois ainsi qu’un lavabo. L’hygiène étant une des priorités des Japonais, le cérémonial autour de ce lieu de détente est pris très au sérieux. Les membres d’une même famille y prennent souvent leur bain ensemble pour échanger... tout en se frottant le dos.

Enfin, wasi-sabi ou pas, il est impossible de parler de maison japonaise sans aborder le sujet des toilettes. En effet, les fameuses toilettes à bidet, équipées d’un jet d’eau intégré et destiné à remplacer le papier, sont présentes dans la majorité des foyers modernes nippons. Ces petits bijoux de la technologie des excréments possèdent plusieurs autres fonctionnalités telles que séchage, siège chauffant, réglage du jet d’eau, chasse d’eau et lunette automatique, système anti-odeur et même massage, le tout contrôlé par un boitier sans fil...

Partagez cet article sur vos réseaux :